E-communication, 05/10/11.

Publié le par L1 Infocom, Cru 2010/2011.

 

Partiel : questions de cours +?

 

Référencement.

Une page web doit être accessible au plus grand nombre pour être visible.

Une plateforme a pour but de rendre accessible des documents et rien d'autre (ebay, FB, etc).

 

Définir le référencement.

Le terme en anglais est SIO (search ingine optimization). C'est un domaine empirique ou seuls les tests et les expériences pourront faire progresser.

Un super marché est un espace à l'intérieur du quel se trouvent des articles. De ce fait, un article référencé est un article qui se trouve dans un rayon (comparaison avec bibliothèque). Les articles les plus visible sont ceux placés en tête d'affiche/de gondole car ils sont référencés pour des logiciels de recherche. Il permettent aux articles de ne pas tous occuper la même position.

Un site référencé est alors un élément présent dans les bases de données d'un moteur de recherche. Placer un document dans une base de donnée c'est l'indexé mais ce n'est pas suffisant pour qu'il soit visible.

Notre but est de placer notre site en haut de la tête de gondole afin qu'il soit le plus visible possible. Il faut donc être bien positionné à l'aide de mots clés pertinents et utilisés par le plus grands nombre d'individus.

Il faut aussi passer par l'étape d'évaluation du trafic généré par les efforts d'optimisation.

Le référencement c'est une activité de positionnement dans les moteurs de recherche et qui revient à vérifier le trafic obtenu.

 

Différences entre liens organiques et liens sponsorisés.

 

Plusieurs zones observables dans lesquelles apparaissent des liens sponsorisés (commerciales, publicitaires), des liens organiques (non commerciales).

 

Addwords (google) => service utilisé pour placer les liens commerciaux.

Ce sont des annonces payées par des annonceurs selon un système d'enchères avec paiement par cliques.

 

Les liens organiques sont nommés ainsi car ils proviennent du coeur du moteur de recherche dans la base de donnée. On les appelle aussi des liens naturels car aucun processus financier/publicitaire intervient dans leur classement. Lorsqu'ils sont affichés par un moteur de recherche, ils sont présentés sous la forme d'une liste de 10 pages et sont fournit par un algorithme de pertinence dans le moteur de recherche.

 

Tout les liens n'ont pas de relation directe entre eux mais ils peuvent s'influencer les uns par rapport aux autres. Les liens commerciaux sont soumis à vérification effectuée par une équipe éditoriale (humains), ce filtrage permet plus de pertinence pour répondre à une problématique donnée.

 

Christophe Bruno : site d'artiste référencé à l'aide de mots clés achetés sans aucun rapport avec son contenu pour apparaître dans des zones commerciales, sorte de geste artiste dans ce détournement du programme.

 

Les résultats naturels sont indépendants des résultats sponsorisés (non mélangés dans le résultat de recherche). Cette indépendance est la seule façon de perdurer dans le temps pour un moteur de recherche.

Exemple de mélange : moteur de recherche de free

Ces deux types de liens sont les deux sources principales d'informations des moteurs de recherche.

 

Selon Larry Page, l'un des deux fondateur de google, « le moteur de recherche idéal doit comprendre exactement l'objet de la recherche pour fournir exactement les informations demandées ».

 

Une stratégie de référencement naturel a pour vocation de positionner une ou plusieurs du site dans les premiers résultats que présentent les listes de liens organiques lorsque des mots clés importants pour notre activité sont saisis par les internautes. Plusieurs étapes à respecter pour cela.

 

Phase n°1 : référencement.

L'affichage de résultats pour un moteur de recherche se décompose en 3 étapes :

  • Etape n°1 : l'extraction depuis l'index du moteur de recherche des pages qui répondent aux mots de la requête tapée par l'utilisateur. Pas obligatoirement des pages contenant ces pages mais des pages en relation avec ces mots.

  • Etape n°2 : le classement des résultats par pertinence.

  • Etape n°3 : l'affichage.

Parce qu'un moteur se sert d'un index de recherche, il faudra que les pages du site web soient présentes dans cet index. Phase de référencement = condition nécessaire pour que les pages soient trouvées. Ce n'est pas sans incidence sur la façon dont le site doit être référencé dès sa création.

 

Il faut que les pages contiennent les mots clés importants pour notre activité. La présence des mots n'est pas suffisante néanmoins. Pour faire en sorte que nos documents soient réactifs par rapport aux critères de pertinence des moteurs de recherche, il faudra insérer ces termes dans des « zones chaudes ». celles sont, par exemple, le titre de la page les urls.

 

Être bien positionné dans les 30 premiers résultats. Le site doit être trouvable de la façon la plus complète possible.

 

Phase n° 2 : identification et sélection.

Les pages du site devront se trouver dans le lot des pages identifiées.

 

Phase n°3 : positionnement.

Les pages devront être optimisées en fonction de critères de pertinence des moteurs de recherche de façon à être le mieux placé.

 

Phase n°4 : le suivi.

Elle revient à estimer et mesurer l'efficacité d'une stratégie de référencement.

 

Depuis que le référencement existe, on a tendance à dire que sur la saisi d'un mot clé le but d'un bon positionnement est d'apparaître dans les 3 premières pages des outils de recherche. Très peu d'internautes vont plus loin que le 3è page.

 

Selon une étude du journal du net (2009), moins d'un tiers des internautes ne consultent que la première page de résultats. Ils sont 45% à consulter la 2è et 3è page. Moins d'un tiers dépassent la 4è page de résultats.

 

Selon une étude Iprospect (avril 2006), 62% des utilisateurs des moteurs de recherche cliquent sur un résultat proposé sur la première page de l'un moteur favoris sans aller plus loin. 90% d'entre eux ne dépassent jamais la 3è page de résultats.

 

Selon une étude (juin 2003), 54% des internautes ne visualisent que la première page des résultats, 19% vont jusqu'à la 2è et moins de 10% jusqu'à la 3è page.

 

Au fur et à mesure que les utilisateurs utilisent des moteurs de recherche, leurs habitudes changent avec les années. Un internaute a maintenant davantage l'habitude de saisir une requête, si les dix liens proposés ne conviennent pas, son premier réflexe sera de saisir une nouvelle requête (au début, on naviguait sur les autres pages). L'internaute reste de plus en plus souvent sur la première page de résultat ( = SERP).

 

Être au dessus de la ligne de flottaison (Abore the fold) = être visible en haut de la liste sans que le type ait à bouger l'ascenseur.

 

One box = google propose son propre résultat directement dans le haut de la recherche.

 

Ëtre dans le triangle d'or c'est être dans les 3 premiers résultats d'un recherche.

 

 

 

 

 

 

Publié dans CM E-communication

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article