Histoire des cinémas, 18/10/10.

Publié le par l1infocom.2010.2011.over-blog.net

 

 

 

Partiel : question de cours.

 

 

Le cinéma burlesque américain.

 

Tout d'abord la définition du terme burlesque :

  • Mot qui vient de l'italien « burlesco » et désigne un comique extravagant et déroutant.

  • Caractère d'une chose absurde et ridicule.

  • Genre cinématographique caractérisé par l'importance aux gags visuels et à leur succession rapide dans le film.

  • Parodie consistant à [...]

 

Le terme comique est utilisé pour désigner ce « qui provoque le rire ».

 

le burlesque est un genre théâtral fondé sur l'enchainement de blagues, généralement de mauvais goût.

 

Deux figures incontournables du burlesque : Mack Sennet et Max Lander.

 

Il existe plusieurs types de comiques qui sont :

  • Le comique de forme, il provient de difformités (grimaces, etc) qu'un personne bien conformée arriverait à refaire.

  • Le comique de geste est une assimilation du corps humain à une mécanique (par exemple : actions de robots).

  • Le comique de situationest un enchainement d'actes et d'évènements qui créent la sensation d'un agencement net et mécanique : « le comique c'est une mécanique plaquée sur du vivant » Bergson. On a des répétitions et des renversements dans ce type de comique.

  • Le comique des mots.

 

Le cinéma burlesque nait en même temps que le cinéma général. A l'origine, le cinéma est d'abord un art de foire (fêtes foraines) car c'est un divertissement qui se déroulait généralement en plein air. A départ, il y a alors des contraintes de format puisque l'on pouvait faire que des films court (environ quelques minutes) à cause du matériel. A cause de ces contraintes, il était alors plus facile de faire des comédies que des tragédies dans un format court.

Mack Sennet est le premier grand producteur de cinéma burlesque.

1915 : Création du studios Keystone qui va produire beaucoup de court métrages burlesque et permettre à de nombreux acteurs de démarrer leur carrière et de devenir célèbres.

1932/1933 : Le burlesque est un genre fonctionnant sur le comique de geste et de corps, il fonctionne donc très bien (qu')avec le cinéma muet. Ces court métrages étaient réalisés par un groupe de scénaristes qui écrivaient beaucoup de gags à la chaine, ce qui leur permet de se rendre compte que le public veut les même personnalités/caractères de personnages (le raleur, le timide, etc) et pas nécessairement le même personnage.

Le personnage du clochard (Charlot) de Charlie Chaplin apparaît dès 1914.

dans ce type de cinémas, il y a toujours les même recettes : les tartes à la crème, les courses poursuites. De plus c'est un type de film qui met en avant des explosions permanentes (sens figuré) et un rythme soutenu pour pas que le public s'ennuie. Il y a une explosion de talents via ce type de cinéma en 1915. La mise en scène est effectuée sur un travail du corps à l'intérieur de l'espace /l'image, des plans larges, une certaine façon de traverser l'image et l'espace.

De 1915 à 1925, les films sont fait sur des gags courts pour ensuite passer à des plus longues séquences (long métrage). Exemple de films : La ruée vers l'or. Les longs métrages amènent alors des changements esthétiques.

Harold Lloyd était un célèbre acteur à l'époque du cinéma burlesque, lors du passage du cinéma muet au cinéma sonore en 1927, il refusa la diffusion de ses films à la télévision. A l'époque, les acteurs étaient aussi metteurs en scène, scénaristes et producteurs, il y avait une volonté de s'approprier le film chez eux.

Définition du terme « pantonime » : représentation théâtrale ou les personnages s'expriment que par gestes. C'est un type d'art indépendant des langues et qui touche alors un plus large public (pas de barrière de langue) et qui communique un sens direct.

Extraits des temps modernes de Charlie Chaplin (née en 1889 et décédé en 1977).

Il est anglais et il a grandit dans les quartiers pauvres de Londres. Il débute en studio dans les années 1913 à Hollywood. Son personnage « le clochard » apparaîtra dès 1914.

On voit que le décor est placé et seulement ensuite il y a une mise en place tardive du personnage principal.

Le jeu d'acteur de Charlie Chaplin accordait une plus grande importance à la précision du geste qu'à l'exagération de ce dernier. On voit aussi que les scènes sont cycliques et donnent l'impression d'une répétition et de cercle vicieux.

Charlie Chaplin a effectué 35 court métrages dont 25 aussi réalisés. Parmis ses films, il y a : The kid (1921), la ruée vers l'or (1925), le cirque (1928), les lumières de la ville(1931) qui sont tous des films muets alors que l'apparition du son dans le cinéma avait eu lieu en 1927. Le film « les temps modernes » fait en 1936 sera par contre un film muet mais sonore. Charlie Chaplin n'aimait pas le cinéma parlant, néanmoins le cinéma change à chaque évolution technologique, c'est inévitable.

 

Harold Lloyd. (née en 1893 et décédé en 1971).

acteur devenu célèbre avec le film « monte la dessus » entre autre. C'est un acteur qui incarne le personnage de « monsieur tout le monde » ainsi que le rêve américain. Il arrive à Los Angeles en 1914. Il a tourné des films qui font parti du burlesque réaliste, de proximité, qui pourrait arriver à tout le monde. Son passage au cinéma parlant fut une catastrophe.

 

Buster Keaten (née en 1895 qui est aussi l'année de naissance du cinéma). Au début de sa carrière il travaillait en duo avec d'autres acteurs et commencera à tourner seul en 1920. son personnage est caractérisé par son attitude, il sera surnommé « l'homme qui rie jamais ». Dans les films, son visage reste inébranlable quelques soient les situations.

En atout comique, il a mit en avant la capacité de son personnage à avancer quoiqu'il advienne. Le burlesque chez lui est très particulier puisque basé sur son caractère têtue et sur un concept de ligne droite. C'est un style comique qui fonctionne beaucoup moins dans les autres types de cinémas.

 

Le film « the mask » est considéré comme étant l'héritage du cinéma burlesque.

 

Commenter cet article