Musées et collections, 15/11/10.

Publié le par l1infocom.2010.2011.over-blog.net

« Le message à fonction esthétique est avant tout structuré d'une manière ambiguë par rapport au système d'attentes qu'est le code. » Le message est polycémique.

 

3) D'autres façons d'aborder la question de l'image.

 

L'image permet de montrer ce que l'on peut percevoir dans la réalité. Exemple des deux images de « chien méchant ». Il y a une signification visuelle forte dans la première image. Cet aspect compte énormément car nous sommes aussi des animaux. Dans un premier temps l'image est conçue comme quelque chose d'immédiat. Dans la 2è image, on passe par le langage ce qui suppose que la personne connait ce langage et est capable de le lire. Dans la 3è image il a y une symbolisation en plus avec le panneau signalétique. Pour que le message soit clair, en général on a une image et un texte. Qu'est ce que lorsqu'on est dans l'ordre du visuel, on est aussi dans l'ordre du langage ?

 

Le nouveau littré, edition augmentée et mise à jour, éditions garnier, paris, 2007.

Définition image :

 

1)Ce qui imite, ce qui ressemble, ressemblance.

2)Représentation d'un objet dans l'eau, un miroir.

3)Optique : réunion des faisceaux lumineux qui, émanés d'un corps, sont réfléchis ou réfractés par un autre corps.

4)Représentation de quelque chose en sculpture, en peinture, en gravure, en dessin.

5)[...]

6)Ce qui imite (être l'image de quelque chose)

7)Représentation des objets dans l'esprit, l'âme.

8)Représentation des personnes dans l'esprit, le souvenir.

9)Ce serait une idée.

10)Description de quelque chose

11)Une métaphore de quelque chose ou une similitude, analogie.

 

Une notion d'image et d'idée sont très souvent liées sous deux aspects :

 

  • La notion d'idée serait quelque chose de radicalement différent de la notion d'image, l'image serait matérielle et l'idée serait ce que suscite l'image dans notre esprit (immatérielle et suprasensible).

  • On peut aussi considérer que l'idée et l'image sont la même chose. L'idée serait matérialisée en image dans l'esprit. Rien ne nous dit alors que l'image que l'on se fait d'un objet dans notre cerveau correspondent réellement à l'objet dans la réalité.

 

 

Image

 

 

Graphique Optique Perceptuelle Mentale Verbale

Peintures, Miroirs, Données sensorielles Rêves, Métaphores

Sculptures, Projections Apparences Souvenirs, Description

Dessins Idées,

Phantasmes

 

Différence entre regard et la pensée sur ce que l'on voit. On a pas tous la même perception. Dans la conséquence n'est pas la même pour tout le monde. L'inter-subjectivité de Kant a deux effets, elle permet juste de trouver le terrain commun. L'interprétation des images découle de notre façon à concevoir le monde. Il y a une séparation entre l'esprit et le monde. Il y a une différence entre l'objet et l'image (entre le phénomène réel et l'apparence). Dans une image, l'objet serait à la fois présent et absent.

 

L'image verbale :

 

Objet ou impression originale => Idée ou image mentale dans le cerveau qui simplifie l'objet/l'impression originale => Mot (« Homme » pour l'exemple) qui est appelé « signe phonétique ».

 

  O

--|-- => Pictogramme.

  / \

 

L'idéogramme procède par métonymie (symbole du bouclier et de la lance pour désigner le mâle) ou synecdocque (c'est à dire, il essaye de dire le plus par le moins). On prétend que l'image verbale serait la traduction d'un discours en un code visible, la parole évoquerait/susciterait des images que l'on peut évoquer, faire apparaître. On a un retour qui part du son pour le traduire en terme graphique, mécanisme non anodin. Par exemple, le « A » de l'alphabet représente un taureau à l'origine. Relation entre phonétique et la façon dont une langue est parlée. La signification se situe ailleurs (dans les échanges, pensées) et non dans les images. L'image ne dit rien par définition.

 

Question de la présence.

C'est l'idée que la question de la signification est portée sur le langage, or une image n'est pas du langage (c'est la production d'une présence). On peut considérer que les images n'ont pas à être interpréter mais on doit s'intéresser à leur présence.

Commenter cet article